Vocabulaire : faut-il privilégier le terme « décarbonation » ou « décarbonisation » ?

baccarat online gamblingLiên kết đăng nhập
« Décarbonation » ou « décarbonisation » : les deux termes sont fréquemment employés. (©Pixabay)

La réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2) constitue un axe central des politiques énergie-climat. Les actions contribuant à cette réduction des émissions sont dites de « décarbonation » ou de « décarbonisation », sans qu’aucun de ces deux termes ne semble encore s'imposer définitivement sur l'autre dans le langage courant(1).

L’emploi de « décarbonation » est toutefois retenu dans la base de données « France Terme », qui rassemble les nouveaux termes recommandés par la Commission d'enrichissement de la langue française(2) et validés par l’Académie française.

Dans le Journal officiel du 24 septembre 2019(3), « décarbonation » est ainsi mentionné comme le terme à employer dans le vocabulaire de l’environnement, avec la définition suivante : « ensemble des mesures et des techniques permettant de réduire les émissions de dioxyde de carbone ». La Commission d'enrichissement de la langue française précise que l’équivalent de « décarbonation » en anglais est « decarbonisation »(4).

Notons que l’Office québécois de la langue française (OQLF), autre organisme de référence en matière de terminologie, mentionne quant à lui les deux termes « décarbonation » et « décarbonisation » comme des synonymes pour désigner l’« ensemble des mesures et techniques mises en place en vue de limiter l'utilisation des hydrocarbures comme sources d'énergie ». Si ces deux termes s’insèrent bien dans le cadre normatif de son Grand dictionnaire terminologique(5) , l'OQLF précise toutefois que « décarbonation » est considéré comme le terme « employé le plus fréquemment ».

Sur le même sujet