Les résultats d'ExxonMobil baissent dans le sillage du repli des hydrocarbures

  • AFP
  • parue le
Le géant américain du pétrole et du gaz ExxonMobil a annoncé vendredi des résultats pour le quatrième trimestre en repli sur un an, toujours affectés par la baisse des cours des hydrocarbures."Ces résultats illustrent les améliorations fondamentales que nous avons accomplies dans nos activités", a relevé Darren Woods, patron d'ExxonMobil, cité dans un communiqué.Ils "reflètent également nos progrès en matière de rehaussement de la qualité de notre portefeuille à travers des investissements dans des projets avantageux et des cessions sélectives, tout en développant un niveau élevé de rendement et d'efficacité", a-t-il ajouté.Le chiffre d'affaires a atteint 84,34 milliards de dollars au quatrième trimestre, contre 95,43 milliards sur la même période de 2022. Un recul qui s'explique par la baisse des cours des hydrocarbures, en particulier du gaz naturel. Son bénéfice net trimestriel ressort à 7,63 milliards de dollars, contre 12,75 milliards un an plus tôt.Ces deux données se placent en-dessous des prévisions des analystes, qui tablaient respectivement sur 90,03 milliards et 8,84 milliards.Mais le bénéfice net par action, hors éléments exceptionnels -référence pour les marchés-, a fait mieux à 2,48 dollars contre 2,20 attendus.Dans les échanges électroniques avant l'ouverture de la Bourse de New York, le titre prenait 1,05%.- Pétrole et lithium -Côté activités, le groupe a souligné une hausse de 18% de la production au Guyana et dans le bassin permien (Etats-Unis) ainsi que le lancement de la production de lithium en Arkansas (Etats-Unis) qui devrait subvenir aux besoins d'environ un million de véhicules électriques d'ici 2030.Côté finances, ExxonMobil signale pour 2,3 milliards de dollars d'éléments défavorables ayant grevé son bénéfice, notamment une charge de 2 milliards pour dépréciation liée à "des obstacles réglementaires en Californie".Elle a été partiellement compensée par un contexte fiscal "favorable" et par des cessions d'actifs.Hors ces éléments exceptionnels, son bénéfice net aurait atteint 10 milliards de dollars.Le groupe a également noté de meilleures marges dans ses activités chimiques -mais le chiffre d'affaires a fondu à 189 millions (249 millions un an plus tôt) du fait de dépréciations et de provisions- mais de moins bonnes marges dans celles de raffinage.Et il s'est félicité d'avoir réalisé en 2023 pour 9,7 milliards de d'économies de coûts structurels, soit mieux que les neuf milliards prévus initialement. Son objectif est une réduction de quinze milliards d'ici fin 2027.Sur l'ensemble de l'année, le chiffre d'affaires a été de 344,58 milliards de dollars et le bénéfice net de 36 milliards.En 2023, il a raffiné 4,1 millions de barils par jour et a produit 3,7 millions de barils équivalent pétrole net par jour, avec notamment le début plus tôt que prévu -en novembre- d'un nouveau développement au Guyana.ExxonMobil prévoit une finalisation de l'acquisition de Pioneer Natural Resources au deuxième trimestre, après obtention des autorisations réglementaires et feu vert des actionnaires de Pioneer.Lors de l'annonce en octobre de ce rachat pour environ 60 milliards de dollars, le groupe avait donné une fenêtre plus large, évoquant le premier semestre.elm/abx

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
baccarat online gamblingLiên kết đăng nhập
Saisir les caractères affichés dans l'image.